INJECTIONS DE TOXINE BOTULINIQUE

La toxine botulinique a des propriétés de relaxation musculaire. Elle diminue la contraction des muscles en agissant sur la transmission de l’influx nerveux, au niveau de la jonction neuro-musculaire.

 

La toxine botulinique est utilisée depuis plus d’une trentaine d’année à visée fonctionnelle, dans de nombreuses pathologies dues à une contraction musculaire anormale, telles que le blépharospasme, l’hémispasme facial, le torticolis spasmodique, le strabisme, l’hyperactivité vésicale… En chirurgie maxillo-faciale, elle trouve une indication dans le traitement du bruxisme, responsable de dysfonctions de l’appareil manducateur. (lien vers pathologie de l’ATM).

 

En esthétique, la toxine botulinique est utilisée en première intention, en association avec des produits de comblement, en complément ou en entretien d’une chirurgie esthétique (lifting, blépharoplastie).

Elle diminue la contraction des muscles responsables des rides d’expression du visage, en particulier dans sa partie haute, afin d’atténuer :

– les rides horizontales du front

– les rides horizontales de la patte d’oie (contour extérieur des yeux)

– les rides verticales inter-sourcilières, appelées rides du lion.

Elle permet également de relever discrètement la queue du sourcil.

 

Les effets sont visibles au cours de quelques jours, et sont limités dans le temps, diminuant au bout de 3 à 5 mois. Cela implique de renouveler les injections, permettant d’obtenir une stabilité dans le temps.

 

Lors de votre consultation, le Dr Carlot effectuera un bilan clinique des effets du vieillissement, définira avec vous les zones à traiter, et éliminera les contre-indications (maladies neuro-musculaires et auto-immunes, hypersensibilité connue à la toxine botulinique, grossesse et allaitement). Il vous expliquera en détail les principes de l’intervention, les bénéfices attendus, les consignes post-opératoires ainsi que les effets secondaires potentiels, même s’ils sont exceptionnels et transitoires.

 

Les injections ont lieu au cabinet de consultation, à la Clinique du Parc Impérial, après 15 jours de réflexion, comme pour tout geste médical esthétique.

 

Les injections de toxine botulinique à visée esthétique ne sont pas prises en charge par l’Assurance Maladie.

Téléchargez la fiche d'information officielle
botulique
QuestionDocteur

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message