IMPLANTOLOGIE

La perte d’une ou de plusieurs dents, consécutive à une extraction, un traumatisme ou une agénésie, a des conséquences esthétiques et fonctionnelles :

sur le plan esthétique : au delà de l’esthétique du sourire, l’édentement entraîne un vieillissement prématuré du visage à cause de la perte du support des lèvres, et de la diminution de la hauteur de la partie inférieure du visage.

 

sur le plan fonctionnel, la perte dentaire entraîne une résorption de l’os alvéolaire, qui est l’os de soutien des dents.

L’édentement, surtout lorsqu’il concerne les dents postérieures, diminue la capacité masticatoire, sollicite de façon excessive les dents restantes (ce qui accélère leur déchaussement), et entraîne un déséquilibre de la mastication qui peut avoir des répercussions sur les articulations temporo-mandibulaires (craquements, douleurs, limitation de l’ouverture buccale).

 

L’implant dentaire est aujourd’hui le traitement de choix pour remplacer une ou plusieurs dents absentes. Il joue le rôle d’une « racine dentaire artificielle » « vissée » dans l’os maxillaire ou mandibulaire, qui permet le soutien d’une couronne prothétique fixe, sans s’appuyer sur les dents voisines comme lors de la réalisation d’un « bridge ». Vos dents saines adjacentes sont ainsi respectées. Par ailleurs, la stimulation de l’os alvéolaire entraînée par la présence de l’implant diminue le phénomène de résorption osseuse.

 

En cas d’édentement partiel ou total d’une arcade dentaire, la réalisation d’une prothèse fixée sur plusieurs implants permet de retrouver un confort, une phonétique, une harmonie et une esthétique du sourire comparables aux dents naturelles. Les prothèses fixes suppriment les désagréments des prothèses amovibles (alimentation molle, prothèse instable, retrait de la prothèse pour la nettoyer, crochets qui accélèrent le déchaussement des dents adjacentes), et rassurent psychologiquement.

 

Si une solution prothétique amovible est retenue, la stabilisation de prothèse amovible par la mise en place de seulement quelques implants permet de supprimer sa mobilité et de gagner nettement en confort.

 

Le traitement implantaire se déroule classiquement en 3 étapes : après la pose de l’implant, une période de cicatrisation osseuse, ou ostéo-intégration, est nécessaire avant la mise en place de la couronne prothétique. Un délai de cicatrisation est aussi nécessaire entre l’extraction de la dent et la pose de l’implant.

 

L’amélioration des techniques chirurgicales et des matériaux a permis d’envisager l’extraction – implantation immédiate, et la mise en place de la prothèse dans le même temps opératoire que l’implant : on appelle cela la mise en charge immédiate, qui est conditionnée par la stabilité primaire de l’implant lors sa pose. Ces techniques ne sont proposées que pour certaines indications, et en fonction de la qualité et du volume osseux.

 

Du fait de la résorption osseuse consécutive à l’édentement, la quantité d’os au niveau de la zone édentée est parfois insuffisante pour permettre la mise en place d’un implant dentaire. Il est alors nécessaire d’envisager une greffe osseuse ou un autre procédé d’augmentation osseuse avant la mise en place de l’implant. On appelle cela la chirurgie pré-implantaire. (en savoir plus sur la chirurgie pré-implantaire)

 

Lors de votre consultation, le Dr Carlot validera l’indication opératoire après vous avoir examiné cliniquement, ainsi que votre radiographie. Il s’assurera de l’absence de contre-indications médicales. Il vous expliquera en détail les principes de votre intervention, les consignes post-opératoires ainsi que les risques potentiels, même s’ils sont exceptionnels. Au besoin, il vous prescrira des examens radiologiques complémentaires.

 

La mise en place d’un implant dentaire est un geste chirurgical simple et non douloureux, qui se réalise la plupart du temps sous anesthésie locale. En fonction du nombre d’implants à poser, ou de la nécessité d’une chirurgie pré-implantaire, une sédation anesthésique intraveineuse en complément de l’anesthésie locale, ou une anesthésie générale vous sera proposée (un RDV de consultation pré-opératoire avec un anesthésiste est alors nécessaire). L’intervention se déroule à la Clinique du Parc Impérial, à Nice, en ambulatoire ou dans le cadre d’une courte hospitalisation.

 

L’implant dentaire est fabriqué en titane, parfaitement biocompatible. Malgré cela, et comme pour toutes les techniques médicales, un échec est possible. Il peut être du à une infection ou à de mauvaises conditions de forage osseux. L’implant est alors mobile et douloureux. Il doit être retiré, mais un délai de cicatrisation osseuse permet d’envisager la pose d’un nouvel implant. Pour limiter ce risque, l’arrêt du tabac avant et après l’intervention, ainsi qu’une excellente hygiène bucco-dentaire, sont indispensables.

implantologie
QuestionDocteur

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message